Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2012

Flash - un souvenir de jeunesse de Francine

Dans le chat d'un journal 

Bonjour, 
j'ai 17 ans et 4 mois , je suis amoureuse d'un homme qui en a 30 , on commence une aventure depuis peu  et durant ce temps j'ai reussi a cacher notre relation à mes parents (en leur mentant pour le voir bien entendu) malheureusement ils ont decouvert notre relation .........

ce petit message trouvé sur internet fait ressurgir de vieux souvenirs à Francine, les temps ont changés mais les histoires d'amour sont toujours les même 

Il y a très longtemps, Francine avait 17 ans et 6 mois.....et Pierre avait 30 ans

toute une histoire 

La mère de Francine travaillait dans un bureau d'une usine de Boulogne et elle avait une collègue très sympa avec qui elle entretenait des relations bureau, resto du midi, petites histoires

Francine venait chercher sa mère à la sortie de l'usine et toutes les trois allaient boire un pot pour changer un peu l'ambiance travail, et parfois le mari de cette copine venait les retrouver c'était Pierre, il avait 30 ans, marié, 2 filles.

verre toast

un jour la mère de Francine et sa copine ont été déplacées dans un service d'un autre bâtiment de cette usine, Francine avait donc aussi changé ses habitudes, mais Pierre venait aussi rejoindre ce petit groupe après le travail

GIFS PRENDRE UN VERRE

Francine allait toujours au centre d'apprentissage de Puteaux pour faire du dessin industriel

le trajet Boulogne -Puteaux  se faisait en vélo

un beau jour, Pierre est venue attendre Francine à la sortie du centre, lui était en bus et Francine en velo, donc elle roulait derrière le  bus, arrivée à destination Pierre l'invitat à se désaltérer et parler de la fin de ses études etc....

Le manège à duré pendant un certain temps et avec son CAP en main Peguy à fait rentrer Francine au bureau d'études de cette usine, et comme par hasard Pierre était dans le même bâtiment, tous les midi à la cantine c'était des regards et des petites minutes d'intimité limité

et puis un jour, récupération d'heures un samedi, sortie à 18 heures, Pierre retrouve Francine à la pendule de pointage et lui demande si elle veux bien venir diner avec lui, la réponse ne s'est pas fait attende et les voila en route dans un taxi pour un resto  du quartier latin c'était le 6 novembre, une soirée d'automne chaude et humide avec un petit crachin qui donnait une ambiance particulière dans les rues de Paris 

016

soirée inoubliable, le retour a été de bon heure le matin.....

Pierre et Francine avaient franchi le pas 

la rue de la montagne sainte Geneviève à éte la complice 

de la naissance de cet amour

ce n'était que le début d'une histoire impossible mais ils sont devenus inséparables tous les moments libres ils les passaient ensemble,

Cela à duré pendant quelques mois, des sorties ciné improvisées, des promenades dans la campagne, toujours en cachette. 

à l'usine le meilleure moment était le matin, Pierre s'était brulé avec du liquide de ses bacs de traitements et Francine avait un traitement à faire chaque jour par l'infirmière  de l'usine, d'ou le RV matinal 

les mois passaient, les sorties se succédaient, et plus rien ne pouvait les séparer

un jour Pierre à eu la "mauvaise idée" d'écrire une lettre de 16 pages à la mère de Francine, car il était très littéraire, pour lui annoncer qu'il désirait refaire sa vie avec Francine...... et lui dire tout l'amour qu'il avait pour Francine

c'était un vrai roman mais Péguy n'a pas du tout aprécié, elle était entre Pierre et sa femme .....

La vie a été très difficile après ce courrier imprévu il fallait faire très attention et encore  mentir un peu plus

Francine avait l'intention de rompre avec son fiancé qui était à l'armée, mais à l'hôpital depuis 9 mois, elle n'avait plus du tout envie de se marier avec lui 

Clamart, Hopital Militaire Percy

Péguy n'était pas du tout d'accord pour que Francine rencontre toujours Pierre, c'était la guerre !!!!

devant la résistance et ne trouvant plus d'issus à cette histoire Francine à laissé faire ce mariage mais n'a pas laché la présence de Pierre, tampis pour la morale

après le mariage c'était encore plus difficile de faire des rencontres cachées

cela à duré encore des longs mois et puis un jour Pierre est parti, laissant sa femme, ses enfants, via Le Havre.....

Francine n'a jamais oublié Pierre

Le Havre : la plage, la ville.

elle avait son téléphone, un jour elle a appelé et c'est une femme qui a repondu...... donc silence radio

 mais la pensée est indestructible

il y a une dizaine d'année Francine à franchi le pas, ayant des gros problèmes dans sa vie, elle à appelé Pierre

Pierre n'a eu aucune surprise d'entendre Francine

sa première réaction "c'était hier!!!!" 

lui non plus n'avait pas oublié, les années n'ont pas estompé cette rencontre sans espoir

Francine n'a jamais pardonné à Péguy d'avoir fait tout pour empécher la suite de cette rencontre

signature_2.gif

18:20 Publié dans Blog, Coup de coeur/Coup de griffe, Photos/Dessins | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook | | Pin it! | | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.